Geekweb.fr
Plutôt que de réaliser des films, John Carpenter préfère créer de la musique, et ça lui réussit bien

Plutôt que de réaliser des films, John Carpenter préfère créer de la musique, et ça lui réussit bien

John Carpenter, le réalisateur de classiques de l’horreur et de la science-fiction comme Halloween, Christine ou encore New York 1997, a lâché la caméra pour le studio d’enregistrement où il vit sa meilleure vie.

Les films de John Carpenter, ce sont des histoires, des univers et des réalisations qui n’appartiennent qu’à lui. Mais le maître de l’horreur a aussi marqué l’histoire du cinéma par la bande-son de ses œuvres, qu’il a pris l’habitude de créer lui-même, du moins pour la majorité d’entre eux. Le thème de Halloween (l’original de 1978, bien sûr) et son rythme entêtant sont encore dans toutes les têtes.

Le déclic après la construction d’un studio d’enregistrement

Le dernier film réalisé par Carpenter remonte à 2011 avec The Ward : L’Hôpital de la Terreur. Mais depuis, il continue d’encaisser les chèques pour les différents reboots/remakes d’Halloween, et surtout il fait de la musique. Il sort son premier album en 2015, Lost Themes, qui sera suivi par deux autres opus joués partout dans le monde. Carpenter a également signé des musiques pour les bandes originales de la dernière trilogie d’Halloween réalisée par David Gordon Green.

Pour l’occasion, il a d’ailleurs travaillé en studio avec son fils, Cody Carpenter, et son filleul, Daniel Davies. Mais c’est en fait dès 2001 que John Carpenter a commencé à fatiguer du métier de la réalisation. Sur le tournage de Ghosts of Mars, plus précisément, où il affirme au New Yorker que « je ne peux plus faire ça, c’est trop difficile ». L’histoire a démontré que ce n’était pas son dernier film sûr.

Cette transition de carrière vers la musique s’est opérée en deux temps. Le premier, c’est lorsqu’il s’est mis en tête de construire son propre studio d’enregistrement avec des synthés et le logiciel Logic Pro. Lui et son fils Cody écrivaient là des BOF de films qui n’existaient pas ! Le deuxième moment important, c’est quand il a pris contact avec une avocate spécialisée dans la musique. Quelques mois plus tard, il avait un contrat avec une maison de disques !

John Carpenter, aujourd’hui âgé de 74 ans, n’a pas pour autant renoncé à la réalisation, mais il doit tomber sur le bon film avec le bon financement.


Source link Journal du Geek

Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Ads Blocker Detected!!!

We have detected that you are using extensions to block ads. Please support us by disabling these ads blocker.

Powered By
Best Wordpress Adblock Detecting Plugin | CHP Adblock