GeekJournal du Geek

Activision-Blizzard poursuivi pour harcèlement envers ses employées

L’entreprise vidéoludique est poursuivi par la justice californienne, après un édifiant rapport de le Department Fair Employment and Housing, qui rapporte plusieurs faits de harcèlement, dont un ayant poussé une employée au suicide.

Activision-Blizzard est-elle une entreprise sexiste ? Après deux ans d’enquête, le Department Fair Employment and Housing de Californie vient de rendre public un édifiant rapport sur les conditions de travail des employées de la célèbre firme vidéoludique. Et il faut bien admettre que le constat n’est pas reluisant. Selon l’organisation gouvernementale, il existerait au sein d’Activision-Blizzard une véritable culture du “Boys Club”, dans lequel les femmes seraient quotidiennement confrontées à des situations inégalitaires.

Harcèlement sexuel et suicide

Qu’il s’agisse de salaire, de postes à responsabilités ou de licenciements abusifs, le studio à l’origine de World of Warcraft ne ferait pas non plus grand-chose pour prévenir et sanctionner les cas de harcèlement sexuel. Dans un article de Bloomberg paru cette semaine, le journal décrit plusieurs situations largement problématiques, notamment pendant lesquelles les employés de l’entreprise auraient consommé beaucoup d’alcool sur leur lieu de travail, avant de harceler leurs collègues féminines. Le média relate aussi des cas de discriminations à la promotion, sous prétexte qu’une employée serait susceptible de tomber enceinte. Il y a quelques mois, une employée s’était donnée la mort après un voyage d’entreprise, où elle avait été harcelée par son supérieur hiérarchique. Des photos d’elle nue avaient notamment circulé au sein de l’entreprise.

Avec cette plainte hautement symbolique déposée mardi devant la Cour Suprême de Los Angeles, le Departement Fair Employment and Housing espère obtenir une considération et une réparation judiciaire pour toutes les employées de l’entreprise qui auraient été confrontées à ce type d’agissements. De son côté, Activision-Blizzard s’est défendu de toute “culture sexiste” : “Nous valorisons la diversité et nous nous efforçons de favoriser un lieu de travail qui offre l’inclusivité pour tous. Il n’y a pas de place dans notre entreprise ou notre industrie (…) pour une inconduite sexuelle ou du harcèlement de quelque nature que ce soit”. L’entreprise reproche notamment à la DFEH de s’appuyer sur des situations erronées, ou passées qui ne reflète “pas le lieu de travail Blizzard d’aujourd’hui”.


Source link Journal du Geek

Commentaires

commentaires

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page