Geekweb.fr
Spotify n’est pas content des changements d’Apple sur l’App Store

Spotify n’est pas content des changements d’Apple sur l’App Store

Malgré un premier pas de la part du géant californien, Spotify estime toujours qu’Apple abuse de ses pratiques anticoncurrentielles.

L’idée n’était pas vraiment du goût de la Pomme, mais elle a fini par céder. Acculée de toutes parts, l’entreprise californienne a finalement lâché du lest concernant son App Store. Une décision qui fait suite à de nombreuses plaintes menées par des développeurs tiers, et notamment Epic Games, qui avait porté plainte contre Apple l’année dernière pour pratique anticoncurrentielle. Critiqué pour le règlement particulièrement rigide de son App Store, le GAFAM était notamment accusé d’abuser de sa position monopolistique, en imposant aux applications la lourde commission de 30% pour chaque transaction effectuée depuis son magasin d’apps.

Le nouvel App Store ne convient pas à Spotify

Malgré le pas en avant de la Pomme, le combat semble encore loin d’être terminé pour certains. C’est notamment le cas de Spotify. Le géant du streaming musical a en effet fait savoir par l’intermédiaire de son directeur juridique Horacio Gutierrez, que les nouvelles mesures prises par la Pomme étaient loin d’être suffisantes : “Les concessions proposées par Apple ne traitent pas les aspects les plus fondamentaux des pratiques anticoncurrentielles et déloyales de l’App Store. Ils tentent de distraire les responsables politiques et les régulateurs, et de ralentir l’élan qui est en train de se créer dans le monde entier pour faire face à leur comportement”.

Il faut dire que du côté d’Apple, peu de choses ont réellement changé. Oui, l’App Store a subi une légère refonte offrant aux développeurs davantage de choix légaux pour contourner la commission de 30%. Mais malgré cette tentative de faire bonne figure, Spotify estime que cela ne suffit pas. L’entreprise pointe d’ailleurs du doigt que le géant californien n’autorise toujours pas les paiements tiers dans les applications iOS, et que les développeurs n’ont pas non plus le droit de renvoyer les utilisateurs et utilisatrices via leurs sites. De plus, la Pomme se réserve encore le droit d’exploiter certaines informations provenant des applications tierces pour ses propres intérêts. Le combat n’est donc pas encore terminé.




Source link Journal du Geek

Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Ads Blocker Detected!!!

We have detected that you are using extensions to block ads. Please support us by disabling these ads blocker.

Powered By
Best Wordpress Adblock Detecting Plugin | CHP Adblock