Geek

Mark Zuckerberg VS Pink Floyd, cette bataille à laquelle personne ne s’attendait

Le leader de Pink Floyd a refusé qu’Instagram se serve du titre « Another Brick in the Wall Part 2 » dans une publicité, et ne cache pas son mépris pour Mark Zuckerberg.

Voilà une bataille à laquelle on ne s’attendait pas. Le chanteur et bassiste de l’emblématique groupe Pink Floyd, Roger Waters, vient en effet de s’en prendre au fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg. Au cours d’un événement destiné à soutenir le créateur de WikiLeaks, Julian Assange, le leader de Pink Floyd a décrit Zuckerberg comme « l’un des idiots les plus puissants du monde. » Rien que ça.

Pour comprendre cette affaire, il faut remonter à ses prémisses. Sur le plateau de l’événement consacré à Julian Assange, Roger Waters a expliqué que le créateur de Facebook avait voulu s’arroger les droits de la chanson « Another Brick in the Wall Part 2 » dans une vidéo promotionnelle pour Instagram, en échange « d’une énorme, énorme somme d’argent. »

Le leader de Pink Floyd de veut pas être “complice de ces conneries”

Visiblement, le fondateur du groupe de rock culte ne porte pas vraiment Zuckerberg dans son cœur, et a expliqué qu’il avait refusé cette demande, tout en critiquant le géant américain des réseaux sociaux. Le musicien a déclaré que le message de chanson de Pink Floyd était littéralement en conflit avec les objectifs de Zuckerberg. « Ils veulent l’utiliser pour rendre Facebook et Instagram plus puissants qu’ils ne le sont déjà », a-t-il déclaré, avant d’ajouter ne pas vouloir être « complice de ces conneries, Zuckerberg ».

Comme le note Presse-Citron, cette déclaration est éminemment politique, s’inscrivant dans un événement pro-Assange. Pour rappel, le journaliste américain avait dévoilé des secrets militaires il y a sept ans déjà, et est actuellement emprisonné au Royaume-Uni dans l’attente de son jugement. De très nombreuses voix s’élèvent tout autour du monde pour demander la levée des poursuites qui pèsent à son encontre, dans le respect de la liberté de la presse.




Source link Journal du Geek

Afficher Article / Lire la Vidéo
Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Merci de déactivé votre bloqueur de publicités :)