LES YAKUZAS MODERNES DU JAPON : Où sont-ils?



Aujourd’hui Iwata-san nous parle des yakuzas, c’est à dire la mafia japonaise. Où sont-ils? Que sont-ils devenus? Et qui étaient-ils?

Ce que les Japonais pensent , version individuelle. Pourquoi? Parce que réduire tout un peuple et une culture à une idée générale et floue alors qu’il y a tellement d’individus doués d’intelligence qui ont un avis et des points de vues bien distincts à exprimer sur tel ou tel sujet, c’est du gâchis et ça ne reflète en rien la pensée des Japonais selon moi. Car ce n’est pas en interceptant furtivement une personne d’une autre culture au coin d’une rue pour lui demander « Vous pensez quoi de…? », que vous aurez une réponse honnête et posée. On a tous besoin de temps pour répondre à une question, non ?  - Attention je n’ai absolument rien contre les micro-trottoirs ou ce type de contenu, ils ont un intérêt tout aussi particulier et précieux-

Je ne fais pas non-plus de tri dans leurs dires. Je garde tout. Simplement je vais travailler par bribes de 5 à 10 minutes pour pouvoir justement m’octroyer le luxe de ne rien jeter.

Les jolies personnes que je vais vous présenter au fil des épisodes ne sont pas mes amis, ils ne sont pas non-plus des inconnus. Car l’avis d’un ami est toujours biaisé. Surtout au Japon où les mentalités changent en fonction des régions et des statuts. Mes amis auraient tous plus ou moins le même environnement, la même tranche d’âge et les mêmes centres d’intérêts communs (sinon ils ne seraient pas mes amis). Ils ont déjà vécu une conversation avec une étrangère, on a déjà plus ou moins confronter nos points de vue. La famille de Mohi aurait aussi été biaisée. Des gens rencontré au hasard au détour d’une rue seraient tous plus ou moins de la même région, etc.

C’est pourquoi pendant plusieurs mois Mohi a pris contact avec des gens, en tant que Japonais. Sans les rencontrer. En leur expliquant le projet. En leur expliquant qu’il n’y a pas de mauvaise réponse, et que ce qui vous intéresse vous, mes petites trites de poulet, c’est le fond de leur pensée. Ils ont totale liberté dans la direction qu’ils veulent donner à la conversation, la divulgation de leur identité, le lieu de tournage (publique pour pas que les personnes se sentent piégées ou mal à l’aise). Mis à part les sous-titres, l’intro, l’outro et les passages coupés où je parle trop comme la pas douée que je suis, je n’ai quasi rien modifié.

Tout simplement parce que j’ai voulu vous livrer une atmosphère et un message les plus proches possible de la réalité quant à leur propos (les miens osef). Avant d’allumer la caméra, Mohi et moi avons pris le temps de discuter de la vie de nos petits invités. Pour qu’ils se sentent plus à l’aise. On a par exemple été au karaoké, au restaurant…

Le fil rouge ce sont vos questions que j’ai réadapté. Chacun des petits invités chéris mignons étaient très satisfaits et ont demandé à remettre ça. Donc n’hésitez pas à leur adresser vos questions 😀

Chaque tournage a duré entre 2 et 4 heures. Et le projet a pris environs 5 jours pour organiser les interviews. Et devinez quoi? Sans Mohi j’aurais jamais pu imaginer le tier du quart de tout ça. Donc merci petit Mohi❤️

En espérant que le projet vous plaise 😀 personnellement j’ai appris pleins de choses et je suis extrêmement reconnaissante envers tous les participants (dont toi là, en train de lire, oui toi, fais partie).

TRITES TRITES TRITES.

Oui c’était long. Kestuvafer calcifer.

Ps : Ils ont tous accès à la vidéo avant la mise en ligne et peuvent modifier leur paroles à leur guise. Auquel cas j’ajouterai une note. Prout.

Mon snap : lemondeazoey
Mon twitter : @ZOEY VIDEOS
Mon mail : [email protected]
Facebook : Zoey Débarque
Instagram : Zoey Débarque

Filmé avec Panasonic HCV-770
Micro 🎤 Takstar SGC-598
Monté avec Adobe Premiere

👌😚😚😉🐳😨🐬🐟🐡😅😋🇺🇸👍😂⭐️🍎🍇🍓🎱🏈⛹🐣🐴🐌🐊🐑🐪🐖🌰🍄🍉🍑🧀🍚🍙🍛🍱🍳🍝🍧🍡🍢🍘🍨🍬🍮🎂🍰🍦🍭🍿🍩🍪🎹🎻🎸🎺🎷🎮🎳🎲🚆✈️🚀🗾🗻🗽📸🇧🇪

丁半ゲーム https://www.youtube.com/watch?v=OjuRgk94hOo&t=272s

Musique:

Joe Hisaishi – Howl’s Moving Castle https://www.youtube.com/watch?v=31nOaXSeqSo

Chaine Youtube Zoey Vidéos