Geekweb.fr
La Chine prépare un avion suborbital capable de dépasser les 10.000 km/h

La Chine prépare un avion suborbital capable de dépasser les 10.000 km/h

Cet engin servira au transport point-à-point dans un premier temps, puis éventuellement au tourisme spatial d’ici une dizaine d’années.

En plein boom de l’aérospatiale, la firme chinoise Beijing Lingkong Tianxing Technology vient d’annoncer un objectif pour le moins ambitieux : développer un nouveau moyen de transport aérien unique en son genre, et capable de voyager à une vitesse record. Pour y parvenir, elle a présenté un drôle de concept d’avion hypersonique, qui sera apparemment capable de dépasser les 7.000 mph (11.265 km/h).

L’engin sera apparemment capable de relier les principales capitales du monde en un temps record; il lui faudrait ainsi environ une heure pour parcourir les 11.000 kilomètres qui séparent Pékin et New York ! Pour atteindre cette allure vertigineuse, pas question de se reposer sur la technologie des avions de ligne actuels; cet engin est plutôt une sorte de fusée ailée à mi-chemin entre une fusée traditionnelle, un avion de chasse, et le VSS Unity de Virgin Galactic.

En effet, il s’agit d’un assemblage de deux éléments distincts. Au milieu, on trouve le véhicule à proprement parler, dont la forme rappelle vaguement celle de certains avions de combat furtifs. Celui-ci est surplombé d’une grande armature composée d’une grande aile surmontée de deux moteurs-fusées. Ces dernières lui permettent de décoller à la verticale, comme une fusée traditionnelle.

© Beijing Lingkong Tianxing Technology

 

Flirter avec l’espace

Mais la partie la plus intéressante commence une fois la phase de poussée initiale terminée. Car il ne s’agit pas d’un avion comme les autres; pour voyager à de telles vitesses en toute sécurité, cet engin va devoir conquérir le domaine suborbital. Une fois aux portes de l’espace, on assiste ensuite à une phase de séparation entre le véhicule principal et cette structure secondaire. Un peu comme le VSS Unity, qui se faisait lui aussi déposer en altitude avant de terminer sa route en solo.

Une fois cette étape passée avec succès, il ne lui reste plus qu’à filer vers sa destination à une vitesse prodigieuse. L’engin pourra ensuite y atterrir tout en douceur et à la verticale, un peu comme les fusées de SpaceX et des jeunes pousses chinoises le font déjà aujourd’hui.

Mais ce qui est encore plus impressionnant, c’est que d’après Space.com, cet engin pourrait même être capable de voyager en orbite. Une particularité qui en ferait le premier hybride de ce type jamais conçu. En revanche, ce n’est pas pour tout de suite; les premiers tests dans ce sens devraient arriver à l’horizon 2030.

D’ici là, il sera déjà très intéressant de voir comment se dérouleront les premiers tests suborbitaux. La firme espère pouvoir lancer ses premiers essais en vol dès 2024, et embarquer des humains à bord de l’engin à partir de 2025. Le délai semble étonnamment ambitieux, mais pas forcément irréalisable; après tout, l’aérospatiale chinoise progresse à une vitesse fulgurante en ce moment, et ce n’est probablement qu’un début. Rendez-vous donc d’ici quelques années pour savoir si les Chinois seront les premiers à démocratiser cette technologie.


Source link Journal du Geek

Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Ads Blocker Detected!!!

We have detected that you are using extensions to block ads. Please support us by disabling these ads blocker.

Powered By
Best Wordpress Adblock Detecting Plugin | CHP Adblock