GeekJournal du Geek

Hubble immortalise la fusion de trois galaxies

Le célèbre télescope spatial vient de nous offrir un superbe cliché d’un phénomène rare; il ne sera malheureusement pas étudié tout de suite.

Que ferait-on sans lui ? Tout juste réveillé de son coma artificiel, Hubble est en ce moment chargé d’étudier l’Atlas des galaxies particulières. Comme son nom l’indique, cette liste renferme tout un tas d’objets cosmiques étranges; le téléscope spatial vient d’ailleurs de nous ramener une superbe image de l’un d’entre eux.

Situé à environ 763 millions d’années-lumière dans la constellation du Lynx, Arp 195 est le siège d’une dynamique extrêmement rare; ce système est constitué d’un ensemble de trois galaxies gravitant entre elles. Au lieu d’avoir un objet qui tourne autour d’un autre plus lourd, comme la Terre et la Lune ce sont ici trois objets qui sont couplés entre eux dans un ballet chaotique. Chacune tire de son côté, tout en étant également tirée par les deux autres, sans qu’aucune ne parvienne à s’extraire de la zone d’influence des deux autres. À terme, cette danse cosmique aboutira à la fusion des trois protagonistes, dans un feu d’artifice qui s’annonce déjà spectaculaire.

C’est donc une image très intéressante que vient de nous offrir Hubble, qui justifiera peut-être de retourner jeter un coup d’œil à Arp 195 dans le futur. Mais pour l’instant, il ne s’agit que d’un cliché isolé, qui ne s’inscrit pas dans un programme d’observation plus poussé. Car en ce moment, Hubble est malheureusement trop occupé. Les astronomes savent qu’il ne sera pas éternel, et restera en service encore une dizaine d’années au mieux. En attendant l’arrivée du télescope James Webb, l’objectif est donc de rentabiliser chaque seconde d’observation.

Un rôle d’éclaireur en attendant la retraite

Pour cela, les équipes de la NASA ont développé un algorithme qui permet de collecter quelques clichés rapides entre des observations plus longues; c’est précisément de ce type d’image qui a été prise pour Arp 195. Toutes ces informations servent à alimenter le fameux Atlas des galaxies particulières, afin d’en repérer les cibles les plus prometteuses.

À terme, l’objectif est évidemment de les étudier individuellement et en détail. Mais malheureusement pour Hubble, il ne sera probablement plus en service à ce moment-là; il sert donc d’éclaireur, en attendant que le télescope James Webb vienne poser ses optiques de dernière génération sur ces curieux objets cosmiques.


Source link Journal du Geek

Commentaires

commentaires

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page