Geekweb.fr
Google change la politique de son Playstore, et veut interdire les sugar daddies

Google change la politique de son Playstore, et veut interdire les sugar daddies

Le géant du web vient de prendre de nouvelles mesures visant à renforcer la sécurité et l’intégrité des internautes sur ses plateformes. Parmi elles, une vise particulièrement à interdire les relations tarifées.

À partir de septembre, les applications de rencontre pour “sugar daddies” ne seront plus autorisées sur le PlayStore de Google. Si ces dernières bénéficiaient jusqu’à présent d’une certaine tolérance, l’entreprise américaine estime désormais qu’elles font la promotion des relations tarifées. En mettant en contact des sugar daddies (de riches hommes mûrs), avec des sugar babies (généralement des jeunes femmes souhaitant être entretenues), ce type d’application ne mentionne jamais explicitement les relations sexuelles, et encore moins leur tarification. Pour autant Mountain View estime désormais qu’il s’agit là d’une forme à peine détournée de “rapports sexuels rémunérés”.

Google durcit sa politique

Depuis sa mise en service, le Playstore de Google interdit formellement toute application faisant la promotion de “services pouvant être interprétés comme fournissant des actes sexuels en échange d’une compensation”. Dans un communiqué, le GAFAM a mis à jour sa politique de confidentialité, en étendant l’interdiction aux “rendez-vous rémunérés ou aux arrangements sexuels dans lesquels un participant est censé fournir (même implicitement) de l’argent, des cadeaux ou un soutien financier à un autre participant (sugar daddy dating)”. Une décision qui survient en même temps que plusieurs autres mesures prises par Google, mais qui coïncide aussi avec l’application de la loi Trump FOSTA-SESTA, qui supprimera bientôt l’immunité (ou du moins la protection) dont pouvaient bénéficier les plateformes web en autorisant la promotion de la prostitution.

Faire le ménage chez les développeurs

Autre mesure drastique prise par Google, l’entreprise se réservera bientôt le droit de supprimer les comptes développeurs restés inactifs pendant plus d’un an. Des exceptions s’appliqueront si ces derniers sont à l’origine d’applications possédant des achats in-app ou une forte affluence. Dans tous les cas, Google a prévenu qu’il informerait les développeurs 70, 30, et 7 jours avant la date fatidique.


Source link Journal du Geek

Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Ads Blocker Detected!!!

We have detected that you are using extensions to block ads. Please support us by disabling these ads blocker.

Powered By
Best Wordpress Adblock Detecting Plugin | CHP Adblock