Geekweb.fr
Facebook et Instagram veulent protéger un peu plus les ados

Facebook et Instagram veulent protéger un peu plus les ados

Les deux réseaux sociaux poursuivent leur lutte pour la protection des mineurs, et viennent de mettre en place un nouvel outil destiné à limiter la publicité chez les jeunes.

Avec ce nouvel outil, les annonceurs ne pourront bientôt plus utiliser les centres d’intérêt des utilisateurs mineurs récupérés sur les sites tiers pour diffuser de la publicité ciblée à destination de ces derniers. Cette nouvelle mesure applicable prochainement sur Facebook, Messenger et Instagram, vise à protéger davantage les jeunes internautes du ciblage publicitaire. En réalité, il sera toujours possible pour les annonceurs de toucher un public adolescent : les données telles que l’âge, le sexe ou encore l’emplacement géographique resteront accessibles. Cependant, la mise à jour empêchera le partage d’informations plus précises, et notamment les cookies récupérés sur des sites tiers, qui permettent habituellement de récupérer des données relatives aux centres d’intérêt.

Instagram passe les mineurs en privé

Autre mesure drastique prise par Instagram pour protéger la vie privée des mineurs : comme sur TikTok, les comptes des utilisateurs et utilisatrices de moins de 16 ans seront désormais privés par défaut, rendant leurs contenus inaccessibles aux non-abonnés, qui devront être approuvés au préalable. Il sera évidemment possible de changer cette option depuis les paramètres, mais ce mode privé par défaut devrait pousser davantage de jeunes à protéger leur vie privée en ligne. Selon Instagram, les premiers tests réalisés à grande échelle montrerait que “huit jeunes sur dix ont accepté les paramètres privés par défaut lors de l’inscription”.

De plus, les adultes pourront désormais plus difficilement entrer en contact avec des comptes mineurs. Selon le réseau social, une “nouvelle technologie” permettrait ainsi d’identifier plus facilement les comportements suspects et pédocriminels. Une fois étiqueté “à risque”, un profil adulte ne pourra plus entrer en contact avec des comptes mineurs, et les Reels mettant en scène des adolescents leur seront aussi inaccessibles. Une initiative louable, mais qui pourrait rapidement avoir ses limites, surtout quand on sait que les pédocriminels utilisent généralement des faux profils de mineurs pour interagir avec leurs victimes.


Source link Journal du Geek

Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Ads Blocker Detected!!!

We have detected that you are using extensions to block ads. Please support us by disabling these ads blocker.

Powered By
Best Wordpress Adblock Detecting Plugin | CHP Adblock