Geekweb.fr
Apple coche les cases (y compris le bruit)

Apple coche les cases (y compris le bruit)

Après les rumeurs, Apple a officialisé en 2021 ses écouteurs True Wireless, les AirPods Pro. Avec un design légèrement différent de ses AirPods classiques, Apple a apporté la réduction de bruits active et le mode Transparence. Découvrez notre test des AirPods Pro.

2019 aura été l’année des Pro chez Apple. Après l’iPhone 11 Pro, le Mac Pro, les Beats PowerBeats Pro ou le Beats Solo Pro, voici les AirPods Pro. Si le terme “Pro” ne désigne pas un produit pour les professionnels, il n’empêche que les AirPods Pro représente un véritable pas en avant par rapport aux AirPods.

En cause, l’apport de la réduction de bruit active qui, heureusement, n’est pas réservée qu’aux professionnels. Du moins, c’est ce que nous avons pu constater lors de notre test des AirPods Pro.

AirPods Pro au meilleur prix
Prix de base : 279 €

Voir plus d’offres

Les AirPods, une gamme complète

Les AirPods ont révolutionné le monde des écouteurs chez les possesseurs d’appareils iOS, iPadOS ou Mac OS X. S’ils ne bousculent pas le genre, ils ont été pensés autour de l’écosystème d’Apple.

Les AirPods sont tellement populaires qu’ils sont devenus des objets lifestyle et ce, malgré quelques vrais défauts. On notera par exemple qu’ils ne tiennent pas sur toutes les oreilles, que ce sont des écouteurs ouverts et qu’en dehors de l’écosystème Apple, ce ne sont “que” des écouteurs Bluetooth assez basiques.

Après quelques fuites, les AirPods Pro ont été officialisés au prix de 279 euros (on les retrouve toutefois autour des 200 euros en 2022). Si le prix n’est plus le même que les AirPods classiques, ce n’est pas innocent : Apple y a apporté nombre de fonctions supplémentaires comme la réduction de bruit active, le mode Transparence (qu’on a pu découvrir avec le nouveau Beats Solo Pro) et tout le support de l’écosystème d’Apple.

Le boîtier n’est plus en hauteur mais en largeur et il est plus volumineux. Cela dit, il reste relativement portable, ce qui n’est pas le cas de beaucoup de concurrents. Le boîtier se recharge via un port Lightning (ou en sans-fil) et assure 24h d’autonomie en tout. Certains retour font état d’une prise en main moins intuitive qu’avec le boitier des AirPods.

près notre test des AirPods Pro, on pense que c’est surtout une question d’habitude – surtout que la partie longue des AirPods Pro se place à l’extérieur dans le boitier (c’était à l’intérieur sur les précédents AirPods). On notera que les AirPods Pro sont livrés avec des embouts en silicone de différentes tailles mais surtout un câble Lightning vers USB-C.

Des fonctionnalités attendues sur ces AirPods Pro

Les AirPods Pro se présentent comme des AirPods plus courts mais avec un design intra-auriculaire. On apprécie le fait qu’ils sont plus discrets que les AirPods. Les embouts sont en silicone et ils sont un peu différents de ce qu’on a l’habitude de voir chez la concurrence. La partie qui va dans le conduit auditif est intégrée dans les embouts et non l’écouteur même. Résultat, c’est un peu plus confortable.

Apple a intégré une sorte de sortie d’air dans les écouteurs. Du coup, contrairement aux intra-auriculaires concurrents, il n’y a pas d’air emprisonné dans le canal auditif et cela permet d’éviter cet effet d’écho comme si on avait la tête sous l’eau. A cela s’ajoute (via iOS seulement), un test qui permet d’utiliser les micros des AirPods Pro pour déterminer si vous utilisez les bons embouts ou non.

Apple insiste sur le fait que c’est normal d’utiliser des tailles différentes en fonction de chaque oreille. Le design est différent parce que les AirPods Pro offrent une réduction de bruit active qui exige un format particulier. Tout le monde n’aimera pas ce choix mais ça reste une condition obligatoire pour assurer la réduction de bruit active et ça permet aux AirPods Pro d’être portés par plus de monde.

Une fois en place sur les oreilles dans notre test, les AirPods Pro ne bougeront plus. A la différence de plusieurs rivaux, les AirPods Pro fonctionnent un peu comme les Bose : les embouts en silicone rentrent dans le conduit auditif mais restent quelque part à l’entrée du conduit. Du coup, le corps même des écouteurs est mis à contribution pour tenir le tout.

Ce n’est pas le cas par exemple de Sony ou Sennheiser où les écouteurs rentrent un peu plus dans le conduit auditif et assurent par la même occasion la tenue globale de l’écouteur. Les AirPods Pro reposent un peu sur les cartilages de vos oreilles et peuvent éventuellement appuyer dessus lors de sessions longues. J’avais déjà eu les mêmes soucis avec les AirPods mais cela ne concerne pas tout le monde.

Avec ce choix, on entend encore le monde extérieur mais les AirPods Pro assurent un minimum d’isolation sans avoir à passer par la réduction de bruits active. Au final, que cela soit au quotidien ou dans un environnement sportif, les AirPods Pro tiennent super bien, j’ai tout testé et jamais ils ne m’ont fait défaut.

En terme de poids, malgré les nouvelles technologies, les AirPods Pro font le même poids que les AirPods classiques : ils sont super légers au quotidien et avec le mode Transparence, on a même tendance à les oublier. Les AirPods Pro ne sont pas dédiés au sport mais grâce à la certification IPX4, ils résistent plutôt bien à l’eau et à la transpiration.

Comme pour les AirPods, il n’y a pas vraiment de commandes comme les boutons sur les Beats Powerbeats Pro ou les surfaces tactiles des Sony WF-1000X Mark III. Il n’y a pas non plus de système de tapotements comme sur les AirPods. En fait, il y a sur la tige des AirPods Pro un bouton capacitif plat et il faut en quelque sorte « presser » la tige pour lancer les options.

Même si je ne trouve pas cette façon de faire plus logique que ce que propose la concurrence ou même les AirPods, ça a le mérite de ne pas faire bouger les AirPods Pro. Une pression permet de lancer/arrêter la musique ou décrocher, deux pressions de passer à la prochaine piste, trois à la précédente et enfin une pression longue d’activer la réduction de bruits active ou le mode transparence. Du grand classique en soi. Il y a une habitude à prendre mais au bout de quelques heures de test de ces AirPods Pro, j’avais bien tout assimilé.

Toutes ces fonctions peuvent se retrouver dans le centre de contrôle d’iOS ou sur son Apple Watch. Et comme avec les AirPods, pas de contrôle de volume, ça sera soit sur le smartphone, soit via une Apple Watch, soit via Siri. A noter que via Siri, dans mes tests, c’était super long.

Apple coche les cases (y compris le bruit)

Les AirPods Pro se différencient de leurs prédécesseurs par la présence de la réduction de bruit active. L’isolation naturelle est déjà meilleure mais avec en plus la réduction de bruit active, cela permet vraiment de s’isoler dans son univers musical. Pour la réduction en elle-même, elle fonctionne bien et vous permettra de vous couper du monde extérieur.

Ceci étant dit, on n’est pas au niveau d’un casque à réduction de bruits et pour ceux qui aiment les comparaisons, c’est un peu moins bon que les Sony WF-1000X Mark III. Toutefois, c’est amplement suffisant, aussi bien dans la vie de tous les jours que dans le métro par exemple. A côté de la réduction de bruit, Apple reprend ce que Beats a apporté avec son Solo Pro, à savoir la technologie Transparence qui permet d’entendre l’environnement extérieur sans à avoir enlever ses écouteurs.

La technologie existe déjà chez les concurrents mais Apple propose une écoute des plus naturelles. On n’a pas cette impression d’amplification et on oublie souvent qu’on est en train de porter des AirPods Pro pour discuter avec des personnes.

Une autonomie convenable

Côté autonomie, si le boîtier assure 24h d’autonomie, il faudra compter environ 3h30 à 4h par charge quand la réduction de bruits active ou le mode Transparence sont activés ! C’est clairement moins bien que la concurrence (5h30/5h45 sur les Sony par exemple) mais il est rare que j’utilise les écouteurs plus de 2h au quotidien.

Pour les périodes plus longues, il faudra juste passer par la case recharge et heureusement, c’est relativement rapide. Vivement les AirPods Pro 2 avec 6h d’autonomie. Les AirPods Pro intègrent la nouvelle puce H1 d’Apple, ce qui leur assure une connexion quasi immédiate sur n’importe quel appareil iOS. Comme pour les produits utilisant déjà la puce H1, on peut basculer entre les différents appareils connectés à son compte iCloud.

Sur Android ou autres, on ne bénéficie bien évidemment pas de ces petites facilités et si le son et les fonctions restent inchangés, ils se connecteront comme de simples écouteurs Bluetooth. Pour le lag, il n’y a pas de décalages dans le son sur les vidéos en stream, la puce H1 fonctionne parfaitement.

Une qualité sonore en hausse

Pour le son, Apple continue sur sa lancée. Les AirPods classiques étaient bons déjà mais avec une isolation qui leur a fait défaut, on avait tendance à oublier qu’Apple proposait un son équilibré. C’est à nouveau le cas avec les AirPods Pro : la qualité sonore est au rendez-vous et même si ce ne sont pas les meilleurs, ils sont largement suffisants pour le plus grand nombre.

On y trouve des graves présentes mais pas envahissantes, des médiums et des aigus clairs. On a ainsi pu profiter de jazz, de pop, de rock, de musiques d’ambiances avec une bonne qualité audio. Apple ne serait pas Apple si la firme de Cupertino faisait la même chose que Beats. Du coup, Apple propose une technologie, Adaptive EQ, qui permet de modifier le spectre audio en temps réel en fonction de vos oreilles, le tout en optimisant un peu plus les médiums et les graves et avec un équilibre appréciable.

AirPods Pro au meilleur prix
Prix de base : 279 €

Voir plus d’offres

Galerie


Source link Journal du Geek

Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Ads Blocker Detected!!!

We have detected that you are using extensions to block ads. Please support us by disabling these ads blocker.